La Vigne: Viticulture et vin : actualités et vidéos viticoles

Rechercher

Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

Retour sur la page d'accueil  Accueil / Actualités / Alsace : Le négociant Lucien Albrecht placé en redressement
Actualités viticoles

Alsace  Le négociant Lucien Albrecht placé en redressement

Publié le jeudi 13 septembre 2012 - 17h23

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La chambre de commerce du TGI de Colmar (Haut-Rhin) a placé le négociant Lucien Albrecht SA en redressement judiciaire le 11 septembre. Elle lui accorde jusqu’au 13 novembre pour trouver un repreneur. Plus d’une centaine de viticulteurs ont des impayés.

Située à Orschwihr (Haut-Rhin), la maison Lucien Albrecht SA est au plus mal. Un récent audit des comptes de l’entreprise par le Comité d’action économique du Haut-Rhin (CAHR) aurait révélé un passif de 9 millions d’euros, un montant que le CAHR n’a pas voulu confirmer à « La Vigne ».

Lucien Albrecht SA doit régler à une cinquantaine d’apporteurs de raisins une partie de la récolte 2010 et la totalité de leurs apports de la récolte 2011. Une centaine de vendeurs de vrac qui n’ont pas été payés se sont déclarés auprès de l’Association des viticulteurs d’Alsace (Ava).

Offres de reprise

Trois opérateurs qui connaissent le dossier pour l’avoir étudié avant la décision du tribunal seraient sur le point de déposer une proposition de reprise. L’Ava espère une offre « en cohérence avec le montant de l’actif » afin que les créanciers puissent récupérer leur dû.

Lucien Albrecht SA réalise un chiffre d’affaires de 13,5 millions d’euros et emploie treize salariés. Elle commercialise un bon million de bouteilles par an. Ses achats en vrac sont estimés à 25 000 hl par an. Elle possède aussi des vignes. La maison Albrecht SA est une entreprise moyenne de la filière viticole alsacienne.

La totalité des vendeurs de raisins habituels du négoce défaillant ont choisi de livrer leur production 2012 à d’autres acheteurs. Les plus importants se sont tournés vers Arthur Metz (groupe Grands chais de France), d’autres vers des coopératives.

C. R.

Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :


La Vigne : les offres d'abonnement
simples ou couplées

Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK