La Vigne: Viticulture et vin : actualités et vidéos viticoles

Rechercher

Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

Retour sur la page d'accueil  Accueil / Actualités / Alsace : Lucien Albrecht SA repris par la coopérative Wolfberger
Actualités viticoles

Alsace Lucien Albrecht SA repris par la coopérative Wolfberger

Publié le mercredi 14 novembre 2012 - 16h05

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le 13 novembre, la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Colmar (Haut-Rhin) a désigné Wolfberger comme repreneur des actifs du négoce Lucien Albrecht SA placé en redressement judiciaire le 11 septembre dernier.

Alsace : Lucien Albrecht SA repris par la coopérative Wolfberger.

Alsace : Lucien Albrecht SA repris par la coopérative Wolfberger.

La coopérative Wolfberger était un des deux opérateurs sur les rangs pour reprendre le négoce Lucien Albrecht SA, en redressement judiciaire depuis le 11 septembre dernier. Le tribunal a retenu son offre le 13 novembre. Elle verse 1,2 million d’euros pour récupérer près de 5 ha de vignes, le fonds de commerce et les marques du négociant. Elle conserve six des treize salariés de l’entreprise.

« Wolfberger est là pour vendre de la marque en s’inscrivant dans une stratégie de développement durable », martèle Bertrand Dufour, directeur de cette coopérative basée à Eguisheim (Haut-Rhin), qui commercialise 13 millions de bouteilles par an. L’entreprise table sur une augmentation de ses ventes de 500 000 cols par an grâce au rachat de Lucien Albrecht SA, société qui avait écoulé 816 000 cols en 2011.

Wolfberger reprend également (en sus des 1,2 M€) un stock de vins dont la valeur reste à évaluer avec précision.

Ce jugement ne concerne pas les biens immobiliers du négoce et 14 ha de vignes, propriété de la famille Albrecht.

Mais le tribunal laisse les vendeurs de vrac qui n’ont pas été payés de leurs livraisons par le négoce défaillant avec leurs questions. La principale concerne l’argent encaissé par le négociant pour la vente de ces vins dont la trace semble perdue. Le vignoble bruisse de rumeurs à ce sujet.

L’Association des viticulteurs d’Alsace (Ava) a porté plainte au pénal pour avoir des éclaircissements. Plusieurs membres d’un collectif d’une vingtaine de viticulteurs fédérés sous la bannière de la Confédération paysanne s’apprêteraient à en faire autant.

Dans l’immédiat, les exploitants individuels créanciers de Lucien Albrecht SA, certains jusqu’à 70 000 euros, vivent une situation précaire. L’Ava a demandé aux maires de les exonérer de la part communale des impôts fonciers et à la MSA d’étaler leurs cotisations.

C. R.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Inao
Deux nouvelles AOC communales pour l'Alsace

Publié le 09 novembre 2012

Avenir de la filière
Les producteurs ont le moral

Publié le 05 novembre 2012

Alsace
Deux candidats à la reprise de Lucien Albrecht SA

Publié le 02 novembre 2012

Droits de plantation
Les JA pétitionnent en costume d’Adam

Publié le 23 octobre 2012

Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :


La Vigne : les offres d'abonnement
simples ou couplées

Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole