La Vigne: Viticulture et vin : actualités et vidéos viticoles

Rechercher

Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

Retour sur la page d'accueil  Accueil / Actualités / Aquitaine : De nouveaux outils pour transmettre les vignes
Actualités viticoles

Aquitaine  De nouveaux outils pour transmettre les vignes

Publié le mercredi 19 septembre 2012 - 14h49

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le 27 septembre, la Safer Aquitaine-Atlantique présentera deux nouveaux dispositifs pour faciliter la transmission des exploitations sans repreneur : la convention de mise à disposition et une sorte d’achat en « leasing ».

Depuis plusieurs années, la cave de Crouseilles (Madiran, Pacherenc) réfléchit à la problématique de la transmission des exploitations viticoles de ses adhérents n’ayant pas de repreneur. « Lors d’une enquête, nous nous sommes rendu compte que la question préoccupait une majorité d’entre eux », indique Denis Degache, le directeur de la cave.

En parallèle, la Safer Aquitaine-Atlantique et la chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques ont réalisé une étude auprès de tous les agriculteurs et viticulteurs de plus de 55 ans des cantons de Garlin et Lembeye, lesquels couvrent la même zone géographique que la cave coopérative.

Carte des exploitations sans repreneur

Les deux organismes ont situé sur une carte les exploitations qui n’ont pas de repreneur, en indiquant la date prévue du départ de l’exploitant. Un document utile, car « si l’on sait qu’une exploitation voisine sera bientôt cédée, ça change les perspectives », explique Éric Pénacq, directeur départemental de la Safer.

Le 27 septembre, à la cave de Crouseilles, cette enquête sera restituée à l’ensemble des agriculteurs et viticulteurs de plus de 55 ans de la zone de production. Les élus du territoire, deux notaires ainsi que la MSA seront également présents.

Dispositifs de la Safer

Ce sera l’occasion de présenter les outils proposés par la Safer comme la convention de mise à disposition, qui permet de confier la gestion de la location de sa propriété à la Safer pendant douze ans, le temps de trouver un repreneur.

Autre solution : l’achat par la Safer d’une exploitation, laquelle sera louée pendant dix ans à un repreneur hors cadre familial qui n’a pas les moyens de s’installer. Ses loyers sont ensuite déduits du prix de vente initial. Le conseil régional d’Aquitaine et le conseil général des Pyrénées-Atlantiques prennent à leur charge les intérêts (4,5 %) de l’emprunt souscrit par l’institution, ce qui équivaut à un prêt à taux zéro pour l’achat en « leasing » du nouvel exploitant. Ce dispositif, finalisé cet été, est propre à l’Aquitaine.

F. J.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Cognac
Lapins dans les vignes, chasseurs au tribunal

Publié le 18 septembre 2012

Val de Loire 
8 000 marcheurs attendus

Publié le 31 août 2012

Bourgogne
Un Chinois rachète le château de Gevrey-Chambertin

Publié le 23 août 2012

Recherche
Cochenille farineuse, vecteur de l’enroulement

Publié le 21 juin 2012

Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :


La Vigne : les offres d'abonnement
simples ou couplées

Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole