La Vigne: Viticulture et vin : actualités et vidéos viticoles

Rechercher

Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

Retour sur la page d'accueil  Accueil / Actualités / Bandol : conflit entre les producteurs et la mairie de Sanary-sur-Mer
Actualités viticoles

Bandol Conflit entre les producteurs et la mairie de Sanary-sur-Mer

Publié le jeudi 07 février 2013 - 18h11

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le plan local d’urbanisme (PLU) présenté par la commune prévoit la construction d’un troisième stade sur 4 ha de vignes plantés en AOC Bandol. Les vignerons de l’appellation et la Coordination rurale du Var se mobilisent contre le projet, en vain pour l’instant.

Les vignerons de l’appellation et la Coordination rurale du Var se mobilisent contre un projet de construction de stade à la place de vignes en AOC Bandol.

Les vignerons de l’appellation et la Coordination rurale du Var se mobilisent contre un projet de construction de stade à la place de vignes en AOC Bandol.

À Bandol, les vignerons sont furax contre la mairie de Sanary-sur-Mer (Var), l’une des cinq communes de l’aire d’appellation de ce vignoble de 1 500 ha. Elle veut en effet arracher 4 ha de vignes en AOC Bandol pour y faire pousser un troisième stade à la place.

Le projet figure dans le PLU de la commune de Sanary-sur-Mer. L’organisme de défense et de gestion (ODG) des vins de Bandol l’a attaqué en justice. « Nous n’avons pas obtenu gain de cause, signale Jean-Sébastien Thiollier, président de l’AOC Bandol. La justice l’a cependant annulé en octobre dernier sur d’autres motifs. »

Qu’à cela ne tienne. Un nouveau PLU vient d’être déposé. L’arrachage du vignoble au profit de la construction d’un stade s’y trouve toujours. « Les vignes sont cultivées par un exploitant, le domaine de Terrebrune, poursuit le président. Il s’est dit prêt à les acquérir. »

Cela n’a pas été possible. La Safer, propriétaire des terrains, ayant décidé de les « réserver à la mairie », commente la Coordination rurale du Var dans un communiqué daté du 31 janvier 2013, l’accusant, en prime, « de se comporter une nouvelle fois comme un agent immobilier.

« Cet organisme ne joue pas son rôle, fustige aussi Jean-Sébastien Thiollier. Il fait fi de la protection des espaces agricoles. » Les vignerons ne comprennent pas l’entêtement des élus. La commune compte seulement 10 000 habitants, dont pas mal de retraités, et dispose déjà de deux stades.

L’ODG des vins de Bandol, qui a sensibilisé l’Inao et la Cnaoc, va intenter une nouvelle action en justice. Elle bénéficie aussi du soutien de la chambre d’agriculture du Var. De son côté, la Coordination rurale annonce « qu’elle défendra bec et ongles l’exploitant et les terres concernées ». L’affaire vire au carton rouge.

Chantal Sarrazin

Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture


La Vigne : les offres d'abonnement
simples ou couplées

Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK