La Vigne: Viticulture et vin : actualités et vidéos viticoles

Rechercher

Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

Retour sur la page d'accueil  Accueil / Actualités / Cavistes : 2013, année du Muscadet
Actualités viticoles

Cavistes  2013, année du Muscadet

Publié le mardi 20 novembre 2012 - 16h40

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Lors de leurs premières assises organisées le 19 novembre, les cavistes ont décidé de mettre chaque année une région viticole à l’honneur dans leurs points de vente. Ils vont démarrer en 2013 par le Muscadet.

Les adhérents au Syndicat des cavistes professionnels de France vont mettre les vins du Muscadet à l'honneur en 2013. © PHOTONONSTOP

Les adhérents au Syndicat des cavistes professionnels de France vont mettre les vins du Muscadet à l'honneur en 2013. © PHOTONONSTOP

2013 sera l’année du Muscadet chez les cavistes de France. En effet, tous les adhérents du Syndicat des cavistes professionnels de France vont mettre en avant cette appellation dans leurs points de vente. Ils le feront avec une région différente chaque année. Tel est l’un des sujets qui a été abordé lors des premières assises du syndicat qui ont eu lieu le 19 novembre, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).

Le Syndicat des cavistes professionnels de France s’est réuni en assises pour la première fois à Issy-les-Moulineaux, près de Paris.

« Le muscadet est un vin qui est sous-considéré. Nous souhaitons lui redonner ses lettres de noblesse, car le melon de Bourgogne est un excellent cépage », insiste Patrice Jérôme, le trésorier du Syndicat des cavistes professionnels. Des discussions sont actuellement en cours avec l’ODG et l’interprofession de la région pour voir quelles actions pourront être menées, notamment pour faire participer les viticulteurs. L’idée est de faire redécouvrir aux consommateurs les vins du Muscadet par des dégustations, des accords mets et vins et des animations.

Autre sujet de discussion à l’occasion de ces premières assises : la prise en main de l’éducation au vin. « Aujourd’hui, nous savons tous que boire trop d’alcool est dangereux pour la santé des uns et des autres, justifie Patrice Jérôme. Par le biais d’une information cohérente, il faut faire comprendre au consommateur que le vin n’est pas un produit industriel, qu’il ne faut pas le boire avidement, mais qu’il faut prendre le temps de le déguster. » Les cavistes vont donc se charger d’expliquer l’art de la dégustation et insister sur son côté hédoniste.

Enfin, le syndicat a mis en place une commission formation dans le but de professionnaliser le métier et valoriser la profession et ses salariés en les rendant plus performants.

Les cavistes en chiffre


  • 5 275 points de vente en 2012, soit + 3,5 % par rapport à 2011 et + 8,5 % depuis 2010.
  • Chiffre d’affaires moyen de 352 915 euros sur l’exercice 2001, soit 2,9 % de plus que l’exercice 2010.
  • Premier réseau de France avec 172 millions de bouteilles de vins vendus.

Les cavistes ont aujourd’hui pour objectif de doubler leurs parts de marché et de défendre la spécificité de leur métier.

C. S.

Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :


La Vigne : les offres d'abonnement
simples ou couplées

Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK