La Vigne: Viticulture et vin : actualités et vidéos viticoles

Rechercher

Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

Retour sur la page d'accueil  Accueil / Actualités / Dordogne : Brigitte Allain, viticultrice et nouvelle députée
Actualités viticoles

Dordogne Brigitte Allain, viticultrice et nouvelle députée

Publié le vendredi 29 juin 2012 - 16h27

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Élue en Dordogne, celle qui se revendique paysanne vient de faire son entrée à l’Assemblée nationale sous l’étiquette EELV (Europe Écologie Les Verts). Brigitte Allain, 56 ans, a battu son adversaire UMP avec 53 % des suffrages exprimés. Un combat de plus remporté par cette viticultrice de Bouniagues (Dordogne), à la tête d’une vingtaine d’hectares qui ne sont pas en bio.

Dordogne : Brigitte Allain, viticultrice et nouvelle députée. © COP-ASSEMBLÉENATIONALE-2012

Dordogne : Brigitte Allain, viticultrice et nouvelle députée. © COP-ASSEMBLÉENATIONALE-2012

Cette viticultrice coopératrice travaille avec son mari, Philippe Allain, à la tête des vignobles Les Vigonies depuis plus de trente ans. L’exploitation agricole, cogérée en EARL, est familiale et compte soixante hectares dont vingt en vigne AOC Bergerac, essentiellement du rouge. Les raisins sont apportés à la cave coopérative de Sigoulès (150 adhérents, 900 ha en production), en Dordogne, que préside Philippe Allain.

Engagée dans le combat syndical depuis 1978, Brigitte Allain se dit « concernée par les combats militants ». Elle soutient Greenpeace « pour ses actions intelligentes et non violentes pour la préservation de la planète, contre les OGM, mais aussi Amnesty International pour la défense des droits de l’homme ».

Pendant dix ans, elle a été présidente d’une association tournée vers la formation, mais aussi vers l’aide aux agriculteurs en difficulté en Dordogne. « J’ai toujours été dans le combat collectif pour défendre le revenu des paysans », répète celle qui a participé à la construction de la Confédération paysanne dans le département.

Après trente ans de militantisme au sein de cette organisation, Brigitte Allain connaît les limites d’un syndicat agricole toujours resté minoritaire. « La FNSEA a toujours fait pression pour que le pluralisme ne soit pas respecté », confie-t-elle.

Du coup, lorsqu’on lui propose d’être candidate sous l’étiquette EELV dans la deuxième circonscription de la Dordogne, elle n’hésite pas, voyant là « un marchepied » lui permettant de « faire avancer les choses ». Elle rappelle qu’elle se sent « très proche du mouvement écologique », même si elle n’est pas encartée.

Des chantiers attendent la députée, inscrite dans la commission des affaires économiques. À commencer par le combat autour des droits de plantations.

Autre sujet qui lui tient à cœur : la répartition des aides européennes. Selon elle, il faut faire évoluer le système et aller vers une distribution en fonction des emplois et non des hectares.

D’une façon plus générale, la nouvelle élue encourage les collectivités à être « plus à l’écoute de la diversité agricole ».

Les responsables viticoles du département n’ont pas attendu pour solliciter la nouvelle députée. Le président des vins de Bergerac (Dordogne) l’a alerté sur le problème de l’éventuelle suppression de la chaptalisation pour les vins liquoreux.

« Interdire la chaptalisation, je ne suis pas contre, mais il faut garder des possibilités de dérogations dans certains cas », préconise Brigitte Allain.

C. G.

Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :


La Vigne : les offres d'abonnement
simples ou couplées

Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole