La Vigne: Viticulture et vin : actualités et vidéos viticoles

Rechercher

Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

Retour sur la page d'accueil  Accueil / Actualités / Étude : les consommateurs préfèrent acheter à la propriété
Actualités viticoles

Étude Les consommateurs préfèrent acheter à la propriété

Publié le vendredi 19 octobre 2012 - 16h34

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Quatre acheteurs de vin sur dix préféreraient acheter leur vin directement auprès d’un domaine viticole, selon une récente étude Ipsos. Les cavistes et les supermarchés ne sont cités que par un acheteur sur quatre comme lieux préférés d’achat. Toutefois, entre désir et réalité, il y a un pas : dans les faits, la grande distribution est le canal principal d’achat (61 %). L’étude montre toutefois des différences de pratiques entre simple acheteur et vrai amateur de vin.

Étude : les consommateurs préfèrent acheter à la propriété. © C. WATIER

Étude : les consommateurs préfèrent acheter à la propriété. © C. WATIER

L’étude Ipsos commandée par les magasins Lavinia (19,5 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisé en 2011-2012) confirme que, dans les faits, la grande distribution est le principal lieu d’achat de vin. Le réseau des cavistes est minoritaire, comme l’achat direct chez un producteur. Toutefois, lorsque l’on demande aux consommateurs acheteurs de vin « quel serait selon eux l’endroit idéal pour s’approvisionner ? » quatre sur dix répondent : « La vente directe auprès d’un domaine. »

Il y a donc bien un grand écart entre « ce à quoi on aspire » (plus de contact humain, plus de temps pour faire les choses…) et « ce que l’on fait vraiment » (par souci d’efficacité, par manque de temps…).

L’étude montre par ailleurs des habitudes d’achats différentes entre les simples acheteurs consommateurs de vin et les vrais amateurs. Les sondeurs ont considéré comme « amateurs » les acheteurs qui s’estiment compétents voire très compétents sur le sujet.

Alors que le canal d’achat le plus fréquenté par les simples acheteurs consommateurs est la grande distribution, celui qui arrive en tête dans les pratiques des amateurs reste « chez le producteur » (41 % des réponses). Dans le groupe des amateurs, les supermarchés arrivent en deuxième place avec 28 % des achats.

Le réseau des cavistes représente 17 % des achats les plus fréquents des simples acheteurs consommateurs et 23 % de ceux effectués par les amateurs. Les salons totalisent respectivement 3 % et 8 % des approvisionnements. Enfin, internet ne pèse que 1 % (même résultat pour les simples acheteurs et les amateurs).

L’étude montre enfin qu’en fonction de sa connaissance déclarée en matière de vin, les critères de choix diffèrent pour déterminer le lieu où s’approvisionner. À la question : « Quels sont les critères les plus importants dans le choix d’un point de vente ? » 22 % des acheteurs et 29 % des amateurs ont répondu « l’ambiance agréable de l’endroit ». À cette même question, 46 % des amateurs et 27 % des acheteurs ont jugé que le fait de pouvoir déguster sur place était très important.

A. A.

Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :


La Vigne : les offres d'abonnement
simples ou couplées

Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole