La Vigne: Viticulture et vin : actualités et vidéos viticoles

Rechercher

Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

Retour sur la page d'accueil  Accueil / Actualités / Gironde : premières mesures en faveur des viticulteurs sinistrés par la grêle
Actualités viticoles

Gironde Premières mesures en faveur des viticulteurs sinistrés par la grêle

Publié le lundi 12 août 2013 - 14h50

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La préfecture de Gironde a pris un arrêté permettant l’achat de vendanges. De leur côté, la MSA et la chambre d’agriculture ont ouvert deux lignes téléphoniques pour aider les victimes de l’orage de grêle du 2 août dans leurs démarches.

Après le choc du violent orage de grêle du 2 août, l’aide aux viticulteurs sinistrés de l’Entre-deux-Mers s’organise. Parmi les premières mesures : la signature de l’arrêté préfectoral permettant l’achat de vendanges pour les exploitations ayant subi plus de 30 % de pertes de récoltes. 84 communes sont concernées.

Par ailleurs, la préfecture rappelle que des conventions de mise à disposition de vignes, sans frais pris, ni plafond, sont à la disposition des viticulteurs dans les ODG (organisme de gestion) et les antennes locales de la chambre d’agriculture. Les dossiers doivent être déposés au plus tard le 31 août auprès de la Safer de Bruges (Gironde).

Les exploitants qui souhaitent mettre leur personnel en chômage partiel doivent en faire la demande auprès de la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) dans le mois suivant la calamité.

Deux lignes téléphoniques sont consacrées aux victimes des orages. La première, mise en place par la MSA (05 56 01 83 63), vise un soutien social et psychologique. La seconde, tenue par la chambre d’agriculture (05 56 79 64 13), est là pour répondre aux questions sur les dispositifs opérationnels ou en préparation.

Un groupe chargé de la coordination de l’aide aux sinistrés a été constitué le 8 août. Il rassemble la Direccte, les douanes, la DRFIP (direction régionale des finances publiques), la DDTM (direction départementale des territoires et de la mer), la Banque de France, les MSA, la chambre départementale de l’agriculture, les conseils général et régional, l’interprofession des vins de Bordeaux et le syndicat des Bordeaux et Bordeaux supérieur.

Aurélia Autexier

Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :


La Vigne : les offres d'abonnement
simples ou couplées

Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK