La Vigne: Viticulture et vin : actualités et vidéos viticoles

Rechercher

Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

Retour sur la page d'accueil  Accueil / Actualités / Histoire du vin : La vigne serait née il y a 10 000 ans en Turquie
Actualités viticoles

Histoire du vin La vigne serait née il y a 10 000 ans en Turquie

Publié le lundi 03 décembre 2012 - 16h02

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le botaniste José Vouillamoz et le spécialiste de biologie moléculaire, Patrick McGovern, affirment que la vigne a vu le jour dans le sud-est de l’Anatolie, il y a près de 10 000 ans.

« Nous avons commencé par collecter des échantillons de vignes dans ce que j’appelle le Proche-Orient, c’est-à-dire l’Anatolie, l’Arménie et la Géorgie, pour déterminer à quel endroit le raisin sauvage était, génétiquement parlant, le plus proche des variétés de raisins cultivés », explique José Vouillamoz. Il s’est avéré que c’était le sud-est de l’Anatolie. Nous avançons donc l’hypothèse que c’est très probablement à cet endroit que la vigne a été domestiquée pour la première fois. »

Ce postulat est étayé par les travaux de son partenaire Patrick McGovern. Réalisées au laboratoire du musée de l’université de Pennsylvanie, ses analyses de résidus de liquides retrouvés sur des bateaux antiques ont elles aussi conclu à l’origine anatolienne des vins d’aujourd’hui.

Arbre généalogique

Par séquençage ADN, les deux chercheurs sont parvenus à reconstituer l’arbre généalogique de centaines de cépages actuels. Tous descendent de treize variétés d’un raisin sauvage cultivées dans la partie anatolienne du « croissant fertile », la vaste zone qui s’étend de l’Iran et de l’Irak actuels à la vallée du Nil et considérée comme le berceau historique de l’agriculture.

Selon José Vouillamoz, cette découverte contredit la théorie généralement acceptée selon laquelle la plupart des cépages d’Europe occidentale ont été introduits séparément du Moyen-Orient, du Proche-Orient, de Turquie, d’Égypte ou de Grèce.

Et le scientifique de citer en exemple le cas du gouais blanc, qu’il a baptisé le « Casanova du raisin ». « Celui-ci a donné naissance à au moins quatre-vingts variétés européennes, comme le chardonnay, le gamay et le riesling. »

AFP

Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :


La Vigne : les offres d'abonnement
simples ou couplées

Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole