La Vigne: Viticulture et vin : actualités et vidéos viticoles

Rechercher

Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

Retour sur la page d'accueil  Accueil / Actualités / Bordeaux : « Les 1 000 € le tonneau devraient être atteints »
Actualités viticoles

Bordeaux « Les 1 000 € le tonneau devraient être atteints »

Publié le jeudi 08 mars 2012 - 19h18

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La traditionnelle conférence de presse organisée à Paris par l’interprofession des vins de Bordeaux a été l’occasion d’un satisfecit économique : la reprise amorcée en 2010 s’est confirmée en 2011 et « 2012 s’annonce sous les meilleurs auspices » pour le président Georges Haushalter. Le vice-président Laurent Gapenne, à la tête de la fédération des grands vins, a même prédit que le cours moyen de 1 000 euros le tonneau, réclamé depuis 2006 par la production, pourrait enfin être atteint d’ici la fin de la campagne.

Georges Haushalter, président de l’interprofession des vins de Bordeaux et Laurent Gapenne, le vice-président. © A. AUTEXIER

Georges Haushalter, président de l’interprofession des vins de Bordeaux et Laurent Gapenne, le vice-président. © A. AUTEXIER

La filière Bordelaise a commercialisé en 2011, 5,45 millions d’hl, soit 8 % de mieux qu’en 2010. Son chiffre d’affaires avoisine désormais les 4 milliards d’euros, en progression de 16 % sur un an. « C’est un record jamais atteint », a rappelé le négociant Georges Haushalter, actuel président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux.

Les bons résultats de ce vignoble dont on dit qu’il tire ou plombe l’ensemble des vins français s’expliquent d’abord par un rééquilibrage entre l’offre et la demande. « On a produit 5,5 millions d’hl en 2011 alors que la moyenne de ce que nous commercialisons ces dernières années se situe plutôt autour de 5,7 millions d’hl », a rappelé le représentant des producteurs, Laurent Gapenne, vice président du CIVB.

On note aussi une évolution dans les habitudes de production puisque « le tout AOC » semble désormais dépassé. « Nous estimons que la production de vin sans indication géographique récoltés en Gironde en 2011 va s’élever à un peu plus de 400 000 hl, contre 100 000 hl seulement lors d’une année normale », a poursuivi le responsable.

Autre élément moteur de la bonne santé bordelaise : l’essor de l’export. Pour la seconde année consécutive, les exportations de vins de Bordeaux enregistrent un nouveau record en valeur : les pays tiers progressent de 39 % et l’Union Européenne de 15 %.

« C’est sur la zone asiatique que nous avons été les plus dynamiques, a détaillé Georges Haushalter. Une bouteille sur quatre de vins de Bordeaux vendue à l’export part sur la Chine ou Hong Kong. »

Dans ce contexte porteur, les représentants du CIVB s’attendent à une revalorisation des cours du vrac. « La moyenne mensuelle de l’AOC Bordeaux rouge se situe à environ 950 euros le tonneau (900 litres). Je pense que d’ici la fin juin, on devrait atteindre les 1 000 euros (soit 111 €/hl) », a annoncé Laurent Gapenne.

Depuis le millésime 2005, la production est unanime pour considérer que ce « 1 000 euros le tonneau » est nécessaire pour garantir l’avenir de la viticulture bordelaise…

Conscient que la reprise ne concerne pas encore tous les producteurs, le CIVB souhaite accompagner les entreprises en difficulté, via la mise en place de diagnostics d’exploitation. « Une fois l’audit réalisé, une cellule d’accompagnement personnalisé viendra suivre l’exploitant pendant six à douze mois », a précisé Laurent Gapenne.

Même si aucune statistique n’a été livrée sur le nombre de viticulteurs visés, le responsable professionnel a dessiné le portrait type des producteurs concernés : « Des vignerons âgés de 55 à 60 ans et qui n’ont pas investi ces dernières années dans la commercialisation. »

Autres projets à l’étude au CIVB : la rédaction d’un accord interprofessionnel prévoyant l’agrément des embouteilleurs situés en dehors de la Gironde. L’objectif est d’assurer une meilleure traçabilité des vins vendus en vrac.

A. A.

Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Les publications du Groupe France Agricole
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK