La Vigne: Viticulture et vin : actualités et vidéos viticoles

Rechercher

Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

Retour sur la page d'accueil  Accueil / Actualités / Dionysud : la tradition l'emporte sur l'innovation
Actualités viticoles

Dionysud La tradition l'emporte sur l'innovation

Publié le mercredi 07 novembre 2012 - 17h14

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le salon Dionysud a ouvert ses portes le 6 novembre à Béziers (Hérault) sur un air enjoué d’accordéon. Mais la centaine d’exposants présents n’offre pas beaucoup de matériels innovants.

Dionysud 2012 : le prix de l’animation est attribué à l’accordéon. © M. CAILLON

Dionysud 2012 : le prix de l’animation est attribué à l’accordéon. © M. CAILLON

Effet de surprise garanti ! La procession de la confrérie Sant Andiu de la Galinièiro et la déambulation musicale d’un groupe folklorique en costume traditionnel ne sont pas passées inaperçues lors de la journée d’ouverture du salon Dionysud, le 6 novembre.

Pour sa onzième édition, les organisateurs du salon biterrois ont résolument joué la carte vintage en exposant une douzaine de vieux tracteurs et une machine à vendanger de l’époque de Néandertal.

Dans une ambiance traditionnelle assumée, les nouveautés du salon 2012 ont été d’autant plus remarquées qu’elles sont rares. La société Grégoire, qui occupe le stand le plus imposant du salon, poursuit le développement de ses descentes Flexispray pour pulvérisateur pneumatique avec un nouveau modèle pour vignes étroites. Maintenant disponibles pour toutes les largeurs de vigne, les descentes Flexispray équiperont désormais tous les pulvérisateurs de la marque.

Les visiteurs ont assisté nombreux à la première démonstration de la nouvelle épampreuse électro portative d’Infaco. Cette dernière évoque une débroussailleuse portative. Au bout de l’appareil, la tête d’épamprage porte des masselottes en acier ou en caoutchouc pour les jeunes vignes. Cette innovation consitute une alternative efficace à l’épamprage chimique.

Le nouvel intercep Terral, qui combine une lame sarcleuse avec un outil rotatif d’émiettement du sol, fonctionne sans centrale hydraulique. © M. CAILLONDe même, le nouvel intercep de la société héraultaise Terral, qui combine le passage d’une lame avec celui d’un outil rotatif. L’originalité repose ici sur le fait que l’outil rotatif est solidaire de la lame, étant fixé juste au-dessus de son extrémité. Il émiette le sol soulevé par la lame pour mieux mettre les racines à nu.

Comme l’épampreuse portative, cet intercep permet d’éviter le recours aux herbicides pour l’entretien sous le rang. À Dionysud, les parfums d’antan ne sont pas chimiques !

Le salon se poursuit jusqu’au 8 novembre.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Salon
Vinitech, c'est parti

Publié le 26 novembre 2012

Salon 
ProWein s’exporte en Chine

Publié le 23 novembre 2012

Salon 
Le vin fait son show à Equip’Hotel

Publié le 09 novembre 2012

Travail du sol
Le broyeur Kirpy réduit les pierres en charpie

Publié le 16 juillet 2012

Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Les publications du Groupe France Agricole
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK