La Vigne: Viticulture et vin : actualités et vidéos viticoles

Rechercher

Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

Retour sur la page d'accueil  Accueil / Actualités / Marché foncier : Le prix des vignes d’appellation a repris 2,2 % en 2010
Actualités viticoles

Marché foncier Le prix des vignes d’appellation a repris 2,2 % en 2010

Publié le mardi 24 mai 2011 - 15h57

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Selon la Fédération nationale des Safer, le prix moyen d'un hectare de vigne d'appellation s'est légèrement repris en 2010 pour atteindre 95 200 euros/ha, soit +  2,2 %. Cette moyenne recouvre une très grande hétérogénéité d'une région à une autre, voire d'un terroir à l'autre. Les écarts de prix sont de 1 à 80 entre un hectare en Languedoc-Roussillon (11 200 € en moyenne) et la même surface en Champagne (868 300 € en moyenne).

L’équipe de la Safer et du service statistique du ministère de l’Agriculture avec, au centre, André Thevenot, président de la Fédération nationale des Safer. © A. AUTEXIER

L’équipe de la Safer et du service statistique du ministère de l’Agriculture avec, au centre, André Thevenot, président de la Fédération nationale des Safer. © A. AUTEXIER

« La crise économique et financière de 2009 avait porté un coup de frein important à la hausse du prix des vignes de vins d'appellation et entraîné une brusque fermeture du marché. L'année 2010 marque une poursuite des tendances observées », a résumé André Thevenot, le président des Safer lors de la conférence de presse de présentation du prix des terres en 2010, organisée le 24 mai, au siège parisien de la fédération.

Les chiffres détaillés montrent que le prix des vignes d'appellation continue sa progression en 2010 sur la même tendance que l'an passé (+ 2,2 % à 95 200 €/ha de moyenne). Si le bassin Bordeaux-Aquitaine voit le prix moyen repartir nettement à la hausse (+ 4,7 %), la plupart des vignobles enregistrent en 2010 des progressions d'une ampleur moindre qu'en 2009 : + 1 % pour la région Alsace-Est, + 2,4 % en Bourgogne-Beaujolais-Savoie-Jura, + 2,1 % en Champagne, + 0,9 % en Languedoc-Roussillon et + 0,3 % en Vallée du Rhône-Provence. Pour le bassin du Val de Loire et du Centre, les prix moyens perdent même 2,8 %. La baisse des prix semble, en revanche, terminée dans les vignobles du Sud-Ouest. En Corse, on note une forte progression (+ 24 %).

Le prix des vignes d'eaux-de-vie à appellation poursuit sa hausse au rythme observé depuis trois ans : + 4,2 % en 2010 à 27 700 €/ha.

Enfin, le prix des vignes productrices de vins de consommation courante ne baisse plus, stagnant à son niveau le plus bas depuis 1998, à savoir 10 600 €/ha. Les observateurs de la FNSafer notent que depuis 1995, l'écart va sans cesse croissant entre le prix des vignes à appellation et celui des vignes de vins de consommation courante.

A. A.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Les publications du Groupe France Agricole
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK