La Vigne: Viticulture et vin : actualités et vidéos viticoles

Rechercher

Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

Retour sur la page d'accueil  Accueil / Actualités / Santé : boire du vin à la cinquantaine pour bien vieillir
Actualités viticoles

Santé Boire du vin à la cinquantaine pour bien vieillir

Publié le mardi 13 septembre 2011 - 14h31

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

,

,

Les femmes d’âge moyen qui boivent régulièrement du vin, de façon modérée, ont plus de chance d’être en bonne santé après 70 ans. Des chercheurs américains ont observé cette tendance en étudiant la fréquence de consommation d’alcool de 121 000 infirmières de la cinquantaine, dans les années quatre-vingt.

Santé : boire du vin à la cinquantaine pour bien vieillir. © J.-C. GRELIER

Santé : boire du vin à la cinquantaine pour bien vieillir. © J.-C. GRELIER

Ces chercheurs se sont penchés sur les données d’un questionnaire lancé aux États-Unis en 1976 : la Nurses’Health Study. 121 000 infirmières âgées en moyenne de 58 ans ont fourni des informations sur leur mode de vie, pour voir l’impact sur leur santé. En 1980 et 1984, elles ont notamment indiqué leur fréquence de consommation d’alcool.

En 2006, les chercheurs ont étudié les chances d’être en bonne santé – c’est-à-dire de ne pas avoir de diabète, de cancer, de crise cardiaque, de problèmes mentaux… – chez 13 984 des participantes ayant vécu après 70 ans. Ils ont publié leurs résultats dans le PLos Medecine, début septembre (disponibles ici, en anglais).

Environ 10 % de ces femmes sont considérées comme en bonne santé après 70 ans. Celles qui ont eu une consommation légère à modérée d’alcool à la cinquantaine ont un peu plus de chance d’être en bonne santé que celles qui n’en buvaient pas du tout.

Par exemple, la chance est augmentée de 20 % pour 5 à 15 g d’alcool consommés par jour (soit un demi-verre à un verre et demi de vin).

De plus, les chercheurs notent que cette consommation est plus bénéfique si elle est régulière plutôt qu’occasionnelle.

Enfin, comme boisson alcoolisée, mieux vaut choisir le vin. Chez les femmes qui en ont bu régulièrement et modérément, la probabilité d’être en bonne santé après 70 ans augmente de 35 %. Alors que ce n’est pas le cas avec la bière ou les alcools forts…

M. B.

Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Les publications du Groupe France Agricole
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK