La Vigne: Viticulture et vin : actualités et vidéos viticoles

Rechercher

Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

Retour sur la page d'accueil  Accueil / Actualités / Vendanges 2013 : un potentiel « encore très incertain »
Actualités viticoles

Vendanges 2013 Un potentiel « encore très incertain »

Publié le jeudi 04 juillet 2013 - 09h07

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

C'est un potentiel de récolte « encore très incertain » que s'est aventuré à donner mercredi le ministère de l'Agriculture dans une note de conjoncture Agreste. Selon ces premières prévisions établies au 1er juillet, la récolte de 2013 de vin pourrait dépasser celle de 2012, qui avait été historiquement faible.

C'est un potentiel de récolte « encore très incertain » que s'est aventuré à donner mercredi le ministère de l'Agriculture dans une note de conjoncture Agreste.

Selon ces premières prévisions établies « au 1er juillet, la récolte 2013 de vin, estimée pour l'heure à 46,6 millions d'hectolitres, pourrait dépasser celle de 2012, qui avait été historiquement faible ».

Il serait catastrophique de faire moins et on peut raisonnablement espérer une récolte 2013 plus importante. Le ministère parle à l'heure actuelle d'une récolte supérieure de 13 % par rapport à celle de 2012, estimations « encore provisoires à ce stade très précoce de végétation ».

En effet, après le printemps maussade qui a affiché des températures moyennes historiquement basses, « la floraison n'est pas encore terminée dans la plupart des régions. Les incertitudes de la première prévision sont donc importantes », relève la note de conjoncture du ministère, qui prend des précautions quant à la publication de cette prévision très précoce cette année.

La vigne présente en moyenne un retard de végétation de deux à trois semaines par rapport à une année normale. Ce n'est qu'après la floraison et la nouaison qu'une tendance plus précise pourra être mesurée, assume le ministère.

« Ce temps frais a pour conséquence un filage (avortement de grappes qui se transforment en vrille) plus fréquent, même si on assiste dans la plupart des régions à de belles sorties de grappes, détaille le ministère. La floraison est encore en cours dans beaucoup de régions. La persistance d'une météorologie fraîche et humide laisse craindre des difficultés à venir jusqu'à la fin du processus de floraison. Des difficultés de fécondation (coulure et millerandage) pourraient ainsi être observées, même si celles-ci ne pourront être mesurées qu'après le stade de formation initiale des baies (nouaison). »

Du côté des maladies, et « malgré l'humidité, [leur] développement est limité par les températures particulièrement fraîches de ce printemps et de ce début d'été. Quelques foyers de mildiou sont néanmoins apparus », précise le ministère.

Pour voir les premières prévisions pour chaque région viticole, lire la note de conjoncture Agreste Infos rapides – Viticulture ─ Numéro 1 ─ Juillet 2013.

B. V.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Côtes du Rhône
Appel à la prudence sur la production de rosés

Publié le 23 avril 2013

Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Les publications du Groupe France Agricole
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK